Votre programme de développement d’entreprise – résumé du livre E-myth

La seconde partie du livre e-myth donne une méthodologie claire à déployer afin de créer une entreprise fleurissante. 

Je vous propose de détailler cette partie du livre dans mes 2 prochains articles.  


1. Votre but principal  

Pour commencer, définissez ce à quoi vous voulez que votre business ressemble.  

Pour ça, il est indispensable d’avoir à la fois une vision ultime et un objectif stratégique.  Sans vision claire de la tournure que vous souhaitez voir prendre votre existence, comment voulez-vous commencer à la vivre ?  

Les gens exceptionnels ont une vision de leur existence qu’ils s’entraînent à imiter chaque jour. Ils travaillent sur leur vie au lieu de la vivre en spectateurs. Ils matérialisent dans le présent la vision qu’ils ont de leur avenir.  

Pour travailler concrètement ce point, vous pouvez créer un vision board et utiliser l’écriture automatique afin d’exprimer quelle est votre vision d’avenir. C’est un exercice qui prend un peu de temps mais qui en vaut vraiment la peine.

2. Votre objectif stratégique

Le premier critère de votre objectif stratégique est l’argent. Quel est le degré d’ambition de votre vision ? Le deuxième critère est de comprendre de quelle occasion vous pouvez vous saisir dès aujourd’hui ?   
Demandez-vous si votre projet d’entreprise apaiserait la frustration d’un groupe de consommateurs suffisamment pour justifier sa mise en œuvre ?

Dans cette phase, il faut se laisser rêver et laisser votre fougue s’exprimer. 
Beaucoup d’entrepreneurs étaient des enfants très rêveurs et créatifs mais ils ont été freinés par des adultes raisonnables qui ont parfois été des obstacles dans leurs buts.
Il n’est jamais simple de confronter ses idées au monde car on reçoit très souvent beaucoup de feedback négatif. Ainsi, on arrête de rêver et par la même occasion, on stoppe tout processus d’innovation.  

Certes, il est important de posséder des objectifs clairs et chiffrés mais il est également indispensable d’avoir des rêves et des projets.  

3.Votre stratégie organisationnelle

L’organigramme est un outil sous-estimé des petites entreprises car en général, il y a très peu d’employés. Mais si tout le monde fait un peu de tout, qui est responsable en cas de pépin ?  

Il est indispensable d’avoir une description détaillée des rôles de chacun.  
« Sans organigramme, on s’en remet au petit bonheur la chance, aux bons sentiments et aux bonnes volontés »

Il faut organiser votre société en fonction des besoins de vos consommateurs. Pour ce faire, vous pouvez utiliser cette méthodologie :  

  • « Passer en revue les tâches à exécuter.
  • Les critères de responsabilité pour chaque poste et les positions hiérarchiques respectives de chaque poste, avec tous les détails correspondants.  
  • Il faut des scénarios précis pour gérer les appels reçus, émis, les rencontres physiques avec les clients… Et une fois que ce prototype est mis en place, qu’il fonctionne et qu’il est bien rodé, on peut éventuellement penser à engager une personne pour faire ce travail. 
  • A cet instant, vous aurez franchi l’étape la plus importante : vous remplacer par un système qui fonctionne, actionné par une personne désireuse de travailler dessus. »

4.Votre stratégie en matière de management

Il n’est pas important de travailler avec les profils les plus qualifiés mais il faut engager des personnes désireuses d’apprendre et capables d’appliquer un système de management.  
À vous de créer un système totalement automatique qui reprend tous les éléments importants qui rendent votre marque reconnaissable.  
Il faut créer des procédures et des manuels d’exploitation pour chaque étape : pitch de vente, marketing, service à la clientèle, contrôle qualité… 

Tous ces détails sont indispensables pour bien briefer les nouveaux venus afin de rendre l’onboarding ou l’intégration de nouveaux collègues aussi simple que possible.  

N’oubliez jamais que lorsque les clients féliciteront votre service, ils n’évoqueront jamais les choses importantes mais toujours les petits détails car «les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail.» 

5.Votre stratégie concernant le facteur humain

Il faut créer un environnement où votre vision est explicite et où vos employés comprennent qu’ils font partie d’un écosystème important. Notre façon de travailler devient le reflet de notre âme. Vos employés ne tiennent pas simplement à travailler pour des personnes passionnantes, mais elles veulent travailler pour des individus ayant créé une structure définie.

Gerber fait une analogie en comparant l’entreprise à un jeu de société.

« Il n’y a rien de plus passionnant qu’un jeu bien conçu et qui symbolise votre conception du monde. » Comme dans tout jeu, il faut que les règles soient cohérentes et que la stratégie soit pérenne.
Créer une entreprise, c’est créer un jeu de société avec des règles et des valeurs qui nous sont propres, mais qu’il faudra transmettre aux autres. C’est pour cette raison que beaucoup de personnes de la génération Y choisissent l’entrepreneuriat, car ils ne se reconnaissent pas dans les règles du jeu de beaucoup d’entreprises traditionnelles.

6.votre stratégie marketing

Qui est votre client ? Est-ce qu’il existe vraiment et comment prend-il ses décisions ? C’est à toutes ces questions qu’il faudra répondre lorsque vous ferez votre étude de marché. Cependant, il ne faudra jamais oublier que votre client ne va pas prendre ses décisions sur base de facteurs rationnels. « Il va plutôt récupérer les données sensorielles environnantes. » Ce sont ces détails qui vont le pousser à l’acte d’achat et il prendra ses décisions grâce à son inconscient.
Il faut comprendre qui est votre client et pourquoi il achète.
Une fois qu’on a les réponses à ces questions il faut respecter 3 étapes :

  • Faire une promesse de vente
  • Vendre
  • Tenir sa promesse

7.VOTRE STRATÉGIE CONCERNANT LES SYSTÈMES

C’est le cœur du message de Gerber.
L’objectif n’est pas de devenir l’esclave de son business, mais de créer des systèmes qui permettent de se libérer grâce à des procédures et des standards qui sont listés explicitement.
On doit pouvoir expliquer ces procédures à un nouvel employé afin de se libérer de la charge. C’est important d’avoir le détail clair de tous les postes qui existent dans la société afin que la société soit capable de tourner, même sans l’entrepreneur. Une entreprise est un système et pour que le système roule, il faut que toutes les étapes soient bien pensées. Les systèmes permettent également d’avoir un aperçu chiffré des actions qui ont été posées. Et ces chiffres nous permettent de prendre des décisions.

Bon travail et bonne chance !  

Source : E-myth : Le mythe de l’entrepreneur revisité